Ecrire un avis

L’école dans le quotidien de mères de familles populaires immigrées

L’école dans le quotidien de mères de familles populaires immigrées
Presses universitaires de Rennes346 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Quels processus possibles de reconnaissance réciproque entre les mères d’élève ethnicisées et les enseignants ?"

Le contenu de cet ouvrage est largement tiré d’une thèse soutenue en 2020 à l’université de Rennes II. Dans son introduction, l’auteur rappelle que pour l’école de la IIIe République, l’élève « était appréhendé comme un être sans appartenances familiales et sociales, qu’il s’agissait de transformer en être pour la société ». Ce sont Bourdieu et Passeron qui, dès les années 1960, les premiers en France ont pointé les grandes différences de chances de réussite scolaire selon le milieu social.

Il y eu une possibilité de plus grande implication des familles dans la communauté éducative avec la loi Haby, par ailleurs les chercheurs se sont mis à considérer l’élève comme porteur d’une personnalité ayant un héritage génétique et culturel propre. L’École s’est alors mise à identifier certains élèves vulnérabilisés par certaines de leurs caractéristiques sociales. Une logique de partenariat entre famille et institution scolaire a pu se dessiner.

L’auteur avance que « fondé sur une approche à visée ethnographique, ce travail cherche à décrire l’expérience vécue au quotidien, au contact de l’école, par les mères de familles populaires ayant un parcours migratoire » (page 16). Ce sont les conséquences des rencontres entre les mères et l’École qui seront étudiées et le déroulement de la scolarité des jeunes n’a sa place que comme impact de ces réunions.

L’auteur a mené son enquête ethnographique dans un quartier populaire d’une ville moyenne. Il explique qu’il s’était posé au départ les questions suivantes : « pourquoi la relation avec les parents est-elle recherchée par les équipes enseignantes dans les réseaux d’éducation prioritaire ? Qu’en attendent-elles et que véhiculent les projets visant à les faire venir dans l’enceinte scolaire, qui est visé, au sein du couple parental, par les attentes et préconisations de l’institution scolaire ? Que ressentent les mères face à l’École et que font-elles des diverses sollicitations qui leur parviennent ? Quel est leur quotidien ? Quels sont les processus d’altération identitaire, de reformulation et de remaniement continus de soi à l’œuvre pour elles, dans le contact avec l’institution scolaire ? » (page 18).

Les professionnels de l'éducation ont énormément de mail à imaginer combien les mères de familles immigrées sont mobilisées pour les solidarités familiales et prennent en charge beaucoup de choses à la maison. Chloé Riban conclue que les enseignants rencontrent les mères dans l’espoir de faire évoluer les pratiques familiales. Ces dernières sont dans l’incompréhension de certaines préconisations, ont le sentiment d’être jugées et ressentent des actions injustes envers leurs enfants. Elles-mêmes se sentent à l’écart d’une société où elles sont cantonnées à des tâches ménagères ou des emplois peu qualifiés et mal reconnus ; elles se voient appartenir à un groupe stigmatisé. Elles perçoivent que leur autorité est discréditée par l’École qui les invite par ailleurs à une certaine émancipation sans leur fournir les clés pour l’obtenir. Par ailleurs en s’investissant dans des actions de médiation entre les familles et l’École, certaines mères ont le sentiment de trouver une reconnaissance de la part des professionnels ou d’autres mères. Toutefois nombre de mères ne peuvent donner suffisamment de gages de coopération et de conformité pour recevoir une gratification significative.

Le dialogue est parasité parfois autour de problème de croyances. «  C’est bien souvent sur des questions religieuses que les remarques achoppent finalement, marquant le "glissement depuis plusieurs années entre le marqueur ethnique, racial ou de l’origine immigrée […] vers le marqueur religieux, de plus en plus prégnant" (Asal, 2014, p. 18). Pascal, le médiateur employé dans les écoles et établissements du quartier, souligne que la laïcité est un enjeu sur le territoire. L’incompréhension de cette notion serait effectivement à l’origine de "graves problèmes" que les équipes éducatives détaillent : certains enfants disent à leurs camarades que manger du porc "donne des croûtes", d’autres expliquent à leurs copains que " [leur] dieu est grand " (Christine), des parents refusent de "parler de Noël à la maison " (Josiane) ou quittent un concert de fin d’année, sans attendre l’entracte, afin de rompre le jeûne du Ramadan (Mme Loire), etc. Les équipes éducatives font le constat qu’un partenariat sur le plan des valeurs n’est donc pas acquis, nombre de parents ne prônant pas les codes qui régissent le projet de l’École (Zoïa, 2016, p. 108) » (page 155).

Outre une introduction et une conclusion, cet ouvrage propose quatre parties elles-mêmes divisées en chapitres. Voici les ensembles de la parte centrale de l’ouvrage :

Genèse de la recherche

  • Entrée sur le « terrain » et construction du questionnement
  • Quelques jalons théoriques

Le quotidien des mères : de l’importance du care en contexte de vulnérabilité

  • Un quotidien qui fixe dans l’espace et dans le temps
  • La vulnérabilité en toile de fond

Les parents du quartier et le rôle de parent d’élève : regards des équipes éducatives

  • Les attentes à l’égard de parents en « décalage »
  • Les formes du lien avec les parents : descriptions et controverses

Les oscillations des mères face à l’École

  • Attentes et obstacles
  • Le lien avec l’École, vaille que vaille
  • Être une femme pour soi, parfois

Pour tous publics Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 481 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'éducation .

> Voir notre sélection de livres sur Les migrations .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :