Ecrire un avis

Les grandes religions

Les grandes religions
Castor doc125 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "RELIGION VIENDRAIT DE RELIER, ON POURRAIT EN DOUTER..."

Si l'ouvrage traite des grandes religions au niveau mondial, par contre la carte des religions proposées est celle de l'Europe à l'ouest de la Volga (le Caucase est absent) ; par ailleurs indiquer pour la France deux foyers de protestantisme l'Alsace et Montbéliard réunis, plus une très approximative présence plus aux marges des Cévennes que dans celles-ci, c'est faire l'impasse sur l'ensemble régional Poitou-Charentes où le taux de huguenots est très certainement le plus élevé de toutes les régions françaises telles qu'elles existaient jusqu'en 2015.

L'islam a droit à la carte de son expansion, par contre le bouddhisme en est privé. Comme autres outils, on a un lexique et une chronologie de l'apparition des principales religions.

Cet ouvrage propose un premier chapitre intitulé "L'irruption du dieu unique", celui-ci est suivi par "La séparation des fils d'Abraham"," Un seul Christ, plusieurs religions"," Loin d'Abraham","Hommes de Dieu et lieux saints","Religion et fête","Face à la foi-l'incroyance","Vivre ensemble",

On part donc de l'idée de plusieurs dieux à celle d'un dieu unique en passant par la case "premier des dieux" et "le bouddhisme, une sagesse". L'idée intéressante est de parler dans un même chapitre des approches différentes des principales religions sur le même sujet et des manières singulières de vivre sa foi.

Un remarquable effort est pour rappeler les conséquences sociales de certaines religions. Ainsi pour de jeunes lecteurs du XXIe siècle n'est-il pas inutile de préciser que la semaine est le produit d'une affirmation avancée par une religion (idée qu'elle a elle-même reprise à la tradition mésopotamienne). Elle trouve ses sources dans la "Bible" et fait intervenir un chiffre devenu sacré ou magique à savoir le chiffre sept.

L'ouvrage "Les grandes religions" de Robert Giraud est extrêmement illustré, de plus en couleurs et avec des photographies de bonne taille. La fin de ce livre est un hymne à une société pluraliste dans l'esprit de la laïcité :

« L'école publique est un lieu privilégié de dialogue, puisqu'elle réunit des élèves de toutes les opinions. Aucun d'eux ne peut contester aux enseignants le droit de traiter l'une ou l'autre des questions du programme. L'école doit enseigner le vivre ensemble. Croyance et incroyance correspondent à des attentes, à des sensibilités différentes ». (page 112)

Paru en 2004, il a été largement refondu en 2015, en particulier pour intégrer les événements de janvier de la même année:

« Après les attentats de janvier 2015 à Paris, de nombreux croyants de confession musulmane, par attachement à leur foi et au prophète Mohammed, s'abstinrent de participer à la manifestation du dimanche 11 janvier contre le terrorisme. Et pourtant ils réprouvaient eux aussi sincèrement les crimes commis par les djihadistes. Leur attitude doit amener nos compatriotes à s'interroger sur la ségrégation dont sont encore l'objet chez nous les musulmans. La raison première des massacres et des attentats commis par une toute petite minorité de fanatiques est de nature sociale et politique et non religieuse ». (page 110)

L'introduction en s'appuyant sur l'exemple historique où des gens étaient certes unis mais une fois de plus contre que pour, s'ouvrait quasiment sur:

"Quels sont les obstacles à surmonter pour souder tous les citoyens, pour dépasser les rancoeurs et les haines ? Pour que tous, croyants et incroyants, appartenant à une même société, mettent en commun leurs richesses spirituelles et travaillent à la prospérité de leur pays ? Pour que tous croyants et incroyants, appartenant à une même société, mettent en commun leurs richesses spirituelles et travaillent à la prospérité de leur pays ? Pour que tous s'y sentent chez eux ? Inspirons-nous de la leçon que nous ont donnée, il y a cent ans, les catholiques, les protestants, les juifs, les musulmans qui ont versé ensemble leur sang sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale et qui ont ainsi acquis pour toujours le droit à notre reconnaissance ». (page 7)

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 317 avis déposés - lecteur régulier

256 critiques
08/05/17
Le 2.561e anniversaire de la naissance du Bouddha célébré à Ninh Binh
http://fr.vietnamplus.vn/le-2561e-anniversaire-de-la-naissance-du-bouddha-celebre-a-ninh-binh/88585.vnp
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :