Ecrire un avis

Cité Babel : le grand livre des religions

Cité Babel : le grand livre des religions
Éditions des éléphants 30 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "À Babel personne ne se comprenait plus. Étonnant titre pour un ouvrage montrant une joyeuse cohabitation"

Le principe est d'imaginer un immeuble à trois étages. On trouve au dernier étage une famille musulmane, au deuxième étage se trouve une famille musulmane, au premier étage on trouve une famille chrétienne et au rez-de-chaussée se trouve l'épicerie de Félix (dont l'étymologie est "heureux").

On a des volets qui se tournent (grâce à des spirales) pour mettre à droite une situation dessinée et à gauche un texte bien trop copieux généralement (près de 200 mots pour l'Épiphanie). Aucun mot n’est mis en évidence par un procédé particulier (taille, couleur ou gras) et c’est regrettable avec un texte si long.

Si on tourne dans l'ordre on a par exemple pour les musulmans la Saint-Valentin en précisant que c'est une fête laïque et en prolongeant par l'idée de mariage, le shabbat pour les juifs, l 'Épiphanie pour les chrétiens et l'épicier n'a plus de curry pour la famille hindouiste.

Personnellement j'aurais préféré des parallèles par exemple autour de la fête des enfants, la naissance d'un bébé, la mort d'un vieillard, les équivalents de l'entré dans la communauté religieuse (communion, bar-mitsvah)... De plus on voit par exemple dans le logement de la famille chrétienne que la voisine musulmane emmène des pâtisseries pour le Ramadan. Certes voilà un joli plaidoyer pour l'entente des croyants de diverses confessions mais est-ce que cela ne parasite pas le message pédagogique autour des connaissances à acquérir.

Si on avait eu un texte sobre avec des mots phares dans le texte ou des mots-clés en-dessous, on aurait pu demander au jeune lecteur de manipuler les volets pour construire ces équivalences. Ici c'est mission impossible même pour un collégien.

Une femme de la famille musulmane est voilée, le fait de mettre la plus âgée est un choix un peu discutable et en plus la montrer voilée au sein de sa famille et à l'intérieur surprend.  Il a été très judicieux de mettre un couple mixte pour les chrétiens ; on a ici un noir et une blanche. Est intéressant aussi de faire dégager ce qui appartient à la superstition.

"Mauvais jour pour monsieur Félix ! Ce matin, il a brisé son miroir, il a croisé un chat noir, puis il est passé sous une échelle. Selon lui, tout cela porte malheur ! Justement, tout son stock de raviolis en conserve vient de s'effondrer et sa caisse enregistreuse est en panne... De la malchance ou juste un hasard ? Monsieur Félix n'est pas croyant... mais il est superstitieux !"

En résumé voilà une très bonne idée, mais avec une mise en forme pas du tout adaptée à des jeunes à partir de sept ans comme le dit l'éditeur. On peut recommander ce livre à de bons lecteurs de cours moyen et des collégiens. "Cité Babel : le grand livre des religions" de Pascal Hédelin et Gaëlle Duhazé est paru aux Éditions des éléphants en 2015, il compte 30 pages. En 2016 l'ouvrage a été nominé en documentaire pour le prix Sorcières qui lui a été finalement atttribué. 

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 540 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :