Ecrire un avis

La sémantique c’est élastique

La sémantique c’est élastique
Pataquès / Delcourt112 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Avec mail, l’anglais fait un retour à l’envoyeur au français"

Il s’agit de jeter un regard critique sur l’évolution de la langue française.  En une demi-douzaine de pages est exposé un point particulier de la langue.  Ces bandes dessinées étaient parues à l’origine dans les premiers numéros de La Revue dessinée,  un trimestriel apparu à l’automne 2013 et dont le dernier exemplaire est celui du printemps 2019.

On est là essentiellement sur des questions de vocabulaire, quoique parfois on a des répercussions au niveau grammatical. On commence par nous distinguer "salaud" et "salop", l’un ayant un féminin et l’autre plus. On passe ensuite au lapsus entre clore et clôturer et les ajouts inutiles comme parfaite dans égalité ou rondement dans enveloppée, linguistiquement ces renforcements doivent avoir un nom et on aurait aimé qu’il nous soit glissé dans les dialogues mais l’auteur prévient dès le départ qu’il s’y refusera toujours.

Le point suivant traite du langage, plein d’euphémismes, employé par les journalistes pour traiter des opérations militaires conduites par un camp pour lequel on a de la sympathie. Comme autre thème, on a en particulier les origines l’expression langue de bois qui d’ailleurs selon les langues a pour synonyme par exemple langue de béton en Allemagne ou langue de plomb en Chine. La question des anglicismes devait évidemment être posée ; on apprend en passant que mail vient du français malle. Les gens du Valais ont permis de donner naissance à l’expression crétin des Alpes, vu les effets de la cosanguinité qui régnait des certains villages isolés de ce canton suisse.

En France, le dindon prit d'abord le nom de jésuite, car ce sont les jésuites qui en firent les premiers l’élevage en Amérique ; en effet on parlait alors d’Indes occidentales. L’auteur l’ignore mais il nous livre une intéressante dissertation sur les origines du nom de la dinde dans diverses langues. Le plus amusant, par rapport au français contemporain et l’anglais est que les Turcs l’appellent hindi ; les Anglais ayant trouvé quelque ressemblance entre la pintade qu’ils connaissaient comme originaire de la Turquie (mais qu’ils appelaient guinea fowl car ils avaient plus de relations commerciales avec l’Afrique équatoriale qu’avec la Turquie) et la dinde. Du point de vue historique rappeler les origines de dauphin est très intéressant, en fait cela vient du prénom connu actuellement comme Delphin et il y eût également un dauphin pour le comté de Clermont en Auvergne. On a une bonne douzaine de sujets différents offerts à la réflexion, avec entre autre un point sur les noms propres qui ont donné un nom commun (comme poubelle).

idé cadeau

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 258 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Histoire transversale :