Ecrire un avis

Guide Arménie

Guide Arménie
Sigest 111 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Les Arméniens ont aujourd’hui deux pays: l’Arménie et le Haut Karabagh"

Ce livre est sous-titré Les lieux les plus réputés et le bloc-notes du touriste. Voici un ouvrage très illustré, avec des textes autour essentiellement de bâtiments et souvent d’églises. On est heureusement surpris qu’ait été reconstruit, trois siècles après sa totale destruction, un temple païen en style gréco-romain ; il est situé à Garni, non loin de la vallée du fleuve Azad.   

On a aussi des paysages naturels et on ne sera pas surpris de trouver le Grand Massis et le Petit Massis, respectivement à  5 165 et 3 925 mètres, ainsi que des paysages urbains pour la capitale évidemment mais aussi pour Gumri, seconde ville du pays.

Non seulement les clichés présentent l’État d’Arménie  mais aussi la République autoproclamée du Haut Karabagh avec une altitude moyenne encore plus élevée qu’en Arménie. Parmi les objets patrimoniaux impressionnants, une inscription cunéiforme de 782 avant Jésus-Christ qui informe de la construction de la forteresse d’Erebouni qui est aux origines de la ville d’Erevan. Le pays se devait d’avoir un mémorial au sujet des massacres perpétrés par les Turcs sur les Arméniens, depuis 1995 un Musée du Génocide lui est adjoint.    

C’est sur le mont Ararat, selon certains, que s’échoua l’Arche de Noé, on trouve cette information et bien d’autres dans une dernière partie destinée à donner plus de clés sur la géographie et la culture arménienne (y compris la cuisine). Joachim Murat passait jusqu’à présent pour ayant vu le jour dans le Quercy et voilà que l’auteur de l’ouvrage le donne descendant d’Arméniens, ce qui n'est pas exact. Sylvie Vartan est d’origine bulgare, mais elle a des ancêtres arméniens qui s'installèrent dans les Balkans. Outre Aznavour, nous validons encore Roustam Raza, né dans l’actuelle Géorgie, qui rencontre Napoléon Bonaparte en Égypte et devient son garde du corps.

On peut ajouter personnellement pour la France, que le député des Hauts-de-Seine de 1986 à 2017 Devedjian est de père arménien (mais pas de mère) et avec un peu de sang arménien, on trouve l’ancien Premier Ministre Balladur. Notons que, depuis 2017, quatre députés français sont d'origine arménienne, à savoir Danièle Cazarian, Jacques Marilossian, Guillaume Kasparian et Nadia Essayan, membres soit de La République en marche soit du Modem. Sous la IVe République, Léon Hovnanian, maire de Saint-Gratien de 1959 à 1977, fut brièvement député. On lira en complément, pour connaître l’essentiel du passé de l’Arménie, aux éditions Aedis, le Petit Guide 388 intitulé Histoire de l’Arménie.  

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

367 critiques
04/10/19
La population de l’Arménie aurait diminué de 17% au cours des 28 dernières années, depuis l’indépendance de 1991
http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=18374
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Arménie .

> Dans la catégorie Histoire des arts :