Ecrire un avis

Le Théâtre, l’Iran et l’Occident

Le Théâtre, l’Iran et l’Occident
L’Harmattan247 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Un théâtre très créatif sous le joug bien souvent de la censure"

D’après l’auteure l’idée de nation iranienne et le développement du théâtre en Iran vont de pair, ceci n’étonnera pas ceux qui connaissant l’histoire de la Grèce antique où le théâtre était une leçon de civisme. L’auteure néglige volontairement de nous parler des traditions théâtrales de son pays, elle s’intéresse au théâtre iranien qui s’inspire du modèle occidental. Cette influence est très majoritairement portée par la culture russe ou la culture de peuples du Caucase devenus russes.    

Entre l850 et 1856, des pièces de théâtre sont écrites par un sujet russe appelé Mirza Fath-Ali Akhoundzadeh ; elles sont en turc azéri, une langue parlée dans un Azerbaïdjan shiite qui vient d’être enlevé à l’Iran et au nord de la Perse. Traduites en persan au début des années 1870, elles seront lues mais non jouées dans le pays des shahs. Dans ces œuvres, on relève la condamnation des superstitions (L’Alchimiste), de la corruption (Le Vizir de Lankarân), de l’avidité (Histoire de l’Avare) et de l’escroquerie (Les Avocats).

Le premier théâtre, à l’extérieur des palais royaux, fut construit à l’École polytechnique de Téhéran  en 1886.  Les spectacles les plus précoces sont joués pour le souverain puis au tout début du XXe siècle en direction de gens de classe aisée ; seuls des hommes assistent à la pièce et les rôles féminins sont tenus par des acteurs masculins.

En 1908 un journal Tiâtr (adaptation du mot russe) de Téhéran publie des pièces toujours destinées à la lecture. Les minorités ont leur propre théâtre et les Arméniens jouent leurs premières pièces à Téhéran en 1878 et 1881. Le premier dramaturge iranien Mirzâ Âqâ Tabrizi fut connu sous le pseudonyme de Malkhom Khân.

Sous Reza Shah, le premier souverain pahlavi, le théâtre est d’abord interdit puis censuré. Dans l’Entre-deux-guerres, percent (sic) des figures de metteur en scène ou créateur de théâtre, certains ont acquis une notable expérience auparavant comme Kermashani dans la Caucase russe puis soviétique.  

Après l'invasion britannique et soviétique de l'Iran le 25 août 1941, Reza Shah voit lui succéder son fils Mohammed Reza Shah qui sera le dernier souverain perse. Le théâtre iranien s’est largement développé entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le renversement de Mossadegh en 1953. Après cette date le théâtre privé disparaît quasiment, par contre le théâtre d’État est largement développé, subventionné et contrôlé. Des informations sur le répertoire et les théâtres sont fournies.  Des pièces sont créées pour être diffusées à la télévision, mais nombre d’entre elles sont portées par des metteurs en scène et des acteurs sans grande expérience. Les études universitaires du théâtre ouvrent au milieu des années 1960.       

À partir de la page 107, on va découvrir progressivement toutes les composantes et évolutions de ce qui fait le Théâtre d’Art en Iran. Dans la conclusion, on relève :

«  Des Iraniens adoptent aisément un procédé entièrement européen qui leur fournit des moyens pour se découvrir, s’interroger sur les questions qui les préoccupent. Et cette fois-ci, ils ne se contentent pas d’une simple imitation superficielle ; ils vont aller beaucoup plus loin. Ils tentent de s’approprier une façon de s’exprimer, et de se réinventer dans ce nouveau médium » (page 230).

Fahimeh Najmi ne traite pas de la place du théâtre dans les années qui suivent l’instauration de la République islamique. On sait par ailleurs que la période de 1978  à 1981 fut celle d’une intense création sans intervention de la censure, après le déclenchement de la Guerre Iran-Irak, le théâtre ne fut plus qu’un instrument de propagande et des auteurs s’exilèrent.  Dans les années 1990, peu à peu le répertoire se rediversifie.

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Iran .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :