Ecrire un avis

Des Charentes à l’Orient: correspondance (1881-1894)

Des Charentes à l’Orient: correspondance (1881-1894)
Le Croît vif350 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Et les charentaises dans tout ça?"

En fait si ce personnage eût une longue période de consul en Chine et au royaume de Siam (la Thaïlande aujourd’hui) ce ne fut que de fin 1894à son décès à Bangkok en mars 1928, aussi la correspondance présentée traite-elle de la période hexagonale du personnage. C’est celle où il est lycéen à La Rochelle puis étudiant à Paris.

Durant cette vingtaine d’années, Raphaël Réau adresse chaque semaine une lettre à ses parents qui continuent à résider en Charente-Inférieure où le père est instituteur.  L’atmosphère militaire du lycée de l’époque ne se limite pas aux exercices de bataillon scolaire et ceci ne l’amène pas pour autant à s’épanouir pendant son service militaire qu’il effectue à Rochefort. Au lycée, comme dans les Écoles normales, le nombre d’élèves qui meurent de la typhoïde ou de la tuberculose est loin d’être négligeable. Aux langues orientales, le narrateur étudie le vietnamien et le chinois ; on en apprend donc plus sur cette école. Par ailleurs notre étudiant a une vie culturelle intense, ceci nous permet de voir ce qui alors faisait l’évènement à Paris. L’ensemble de ces courriers aident à percevoir, sous un autre angle, l’atmosphère de cette période qui précède celle de la Belle Époque.

Pour connaître la suite du destin de notre personnage, on lira "Jeune diplomate au Siam (1894-1900): Lettres de mon grand-pere raphael reau" et deux autres ouvrages couvrant la période chinoise, tous parus chez l'Harmattant en 2013.

Pour tous publics Peu d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 272 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Fin XIXe et Belle Époque (1870-1914) :