Ecrire un avis

Le livre de Catherine

Le livre de Catherine
L’école des loisirs 328 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "À la sainte Catherine, tout bois prend racine"

Catherine tient un journal intime, ce qui relève incontestablement de la précocité d’abord parce qu’elle a treize ans et que nous sommes en 1290. Son père veut la marier et peu de prétendants trouvent grâce aux yeux de Catherine. L’action se déroule en Angleterre dans le comté de Lincoln au château du village de Stonebridge.

Le discours tenu est acide envers cette société médiévale très machiste est évidemment plus dans l’esprit d’une jeune fille féministe du XXIe siècle que d’une demoiselle des temps médiévaux. Le discours tenu, par cette fille capricieuse et commère, permet par contre d’approcher nombre d’aspects de la vie et des mœurs de cette époque et d’amener des réflexions comiques en particulier autour des paroles de l’Ancien et Nouveau testament ou de livres hagiographiques sur les saints. Ainsi apprend-on que si Brigitte d’Irlande est devenue sainte c’est parce qu’elle a transformé l’eau de son bain en bière pour les religieux de passage, Tatwin a gagné son auréole parce cet archevêque de Canterburry était inventeur de devinettes et que saint  Colman a appris à une souris à le maintenir éveillé pendant la messe.  

« Les jeunes villageois sont partis ramasser des branches pour l'église, avant l'aube, ce matin. Ils sont revenus avec plus de brindilles dans les cheveux que dans leurs paniers. Je prévois un grand arrivage de bébés pour Noël prochain. »

« Je me suis demandé aussi combien de temps Noé a mis pour réunir des couples de tous les animaux du monde sur son arche. Il pleuvait très fort, sa famille se hâtait de faire monter à bord les ours, les chiens, les chevaux, tandis que le vieux Noé était dans le jardin à essayer d'attraper des mouches, des moustiques, à creuser la terre pour dénicher des vers de terre, des cafards et des asticots. »

« J'ai remarqué dernièrement combien de saints étaient évêques, papes, missionnaires, savants érudits, professeurs, alors que les saintes sont devenues saintes le plus souvent parce qu'elles ont été la mère de quelqu'un, ou qu'elles ont refusé de se marier à un quelconque païen puissant. Il est clair que ce sont les hommes qui sont chargés de décider de qui devient saint. »

« J'ai veillé tard ce soir, car la lecture du livre saint portait sur les différentes manières dont les martyrs sont morts pour la gloire de Dieu : écartelés, bouillis vivants, dépecés, dévorés par des lions, déchiquetés par des crochets de torture. En attendant le jour du Jugement dernier, quand tous les morts ressusciteront, le Paradis doit ressembler à la porte de l'abbaye contre laquelle se massent les estropiés, les blessés, et les boiteux venus mendier des morceaux de pain à l'aumônier. »  

Faute d’être apprécié par son côté décalé, voire d’être pris comme parole d’évangile, le contenu de ce livre s’adresse à des jeunes de plus  quatorze ans. En 1995, le "Newbery Honor Award" et le "Golden Kite Award" ont couronné cet ouvrage écrit par une auteure américaine.

Accessible jeunesse Aucune illustration

Zaynab

Note globale :

Par - 606 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Dans la catégorie Bas moyen âge (1000-1492) :