Ecrire un avis

La Guerre des amants, 1. Rouge révolution

La Guerre des amants, 1. Rouge révolution
Glénat48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Dis-moi ce que tu manges : je te dirai ce que tu es"

Dans un style réaliste proche de la peinture d’histoire du Grand Siècle avec des décors très fouillés, l’ouvrage permet d’aborder des personnalités russes qui ont œuvré en particulier dans l’art géométrique. Les artistes soviétiques Chagall et Lissitsky sont évoqués, toutefois le récit colle en partie à la vie de Kandinsky au début des années 1920.

Il a pour élèves une jeune artiste russe Natalia et Walter un peintre américain. Ces derniers se sont rencontrés furtivement en 1917 lors de la prise du Palais d’hiver et se retrouvent fortuitement à Moscou trois ans plus tard.

Natalia et Walter parcourent en train durant un temps la Russie pour amener la culture aux masses. La famine qui frappe les campagnes et les villes du pays est très dramatiquement rendue avec le développement en plusieurs vignettes de cas d’anthropophagie. À la fin de ce premier tome, Kandinsky, Natalia et Walter se rendent à Berlin à l’invitation du Bauhaus. Nul doute que cette série se poursuivra en mettant en lumière cette fois des artistes allemands de la République de Weimar. Kandinsky semble devoir être avec les deux amants le fil conducteur de cette trilogie qui trouverait une place de choix dans des mains d’adultes, collégiens et lycéens s’intéressant à l’histoire de l’art.

Une vidéo présente un  interview extrêmement intéressante du scénariste http://blogs.rtl.be/studiobd/2013/03/17/la-guerre-des-amants-lamour-la-revolution-et-kandinski/

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 291 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :