Ecrire un avis

Un siècle d’urbanisme: Le devenir de la ville marocaine

Un siècle d’urbanisme: Le devenir de la ville marocaine
L’Harmattan255 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Le Maroc a cinq capitales et cinq fois plus de soucis d’urbanisme qu’il ne le devrait"

C’est le Maroc dans ses frontières autoproclamées qui est étudié dons avec la région de l’ancien Sahara espagnol. L’auteur rappelle que la première loi sur l’urbanisme au Maroc date de 1914 et il revisite d’abord en la matière  l’héritage précolonial puis colonial (le Maroc, sous domination française et espagnole pendant près d’un demi-siècle, ne retrouvant son indépendance qu’en 1956). Ceci permet de mettre en évidence le rôle de Lyautey  qui fit de Rabat le siège du résident général et cette ville côtière resta capitale du pays après l’indépendance. Par ailleurs une partie européanisée des villes se construit en dehors de la médina ; pour des raisons de contrôle administratif l’administration a favorisé le passage de certains villages vers une dimension citadine. Le taux d’urbanisation est passé de moins de 10% en 1900 à plus de 60% en 2014.  

Cliché absent du livre

Après avoir analyser les difficultés en matière de politique d’urbanisme, en soulignant en particulier le problème de l’état actuel du système foncier et le poids des intérêts des notables, l'auteur propose des options de développement urbain adaptées au XXIe siècle. Pour lui il y a urgence à lever les blocages  afin de résoudre des situations qui se traduisent par un mal-logement de nombreux Marocains et favoriser l’attrait de l’urbanisation des petits villes pour éviter que l’exode rural inéluctable ne se traduise entre autre par le développement de bidonvilles autour des grandes cités.

On retiendra en particulier ceci :

«  Le bénéfice le plus attendu est non pas d’attirer des investissements étrangers à une époque où la volatilité de ceux-ci ne cesse de s’accélérer mais plutôt d’accéder à un positionnement de diversification des compétences et des performances qui sont les seules garanties d’assurer une insertion mondiale solide et durable qui exige d’abord des villes bien ancrées sur le plan national, mieux outillées sur le plan structurel et bien rodées sur le plan fonctionnel » (page 212)

Pour connaisseurs Aucune illustration

Ernest

Note globale :

Par - 237 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Le Maroc .

> Dans la catégorie Civilisations islamiques :