Ecrire un avis

Les cendres de Pompéi: journal d’une esclave, an 19

Les cendres de Pompéi: journal d’une esclave, an 19
Gallimard jeunesse139 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Une esclave parlant grec, parlant latin et javanais. Ça n'existe pas, ça n'existe pas Et pourquoi… pourquoi pas ?"

Un volcan américain le Mont Saint Hélène, dans le Parc de Yellowstone,  pourrait produire sous peu une très dangereuse éruption du type de celle d’avril 1815 d’un volcan indonésien le Tambora et on avait vu, sur l’ensemble du globe, le ciel chargé de cendres volcaniques qui bloquaient les radiations solaires. Aussi en comparaison l’éruption du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ, n’eut que des conséquences locales. Dans la partie documentaire, on apprend qu’en 62 avait eu lieu un tremblement de terre qui avait nécessité de gros travaux de reconstruction qui s’étaient vraiment achevés que quinze ans plus tard. Pine le jeune en fut le témoin oculaire et il nous a laissé un témoignage écrit. Pline le Jeune situerait l’évènement fin août mais on pense aujourd’hui que c’est une erreur de copiste médiéval et que l’éruption date en fait de novembre d’après les nombreuses informations recueillies par les archéologues.        

Les cendres de Pompéi : journal d’une esclave, an 19 était sorti en 2010 dans une collection plus luxueuse que celle de Folo junior où elle paraît en 2017. Christine Féret-Fleury a été particulièrement habile en créant son héroïne Briséis est certes une esclave mais instruite  car originaire d'une riche famille Grecque. Elle a été enlevée par des pirates et vendue comme esclave. Elle pense qu’à Pompéi elle va bientôt devoir entamer une carrière de prostituée, ce que pour le moins ne l’enchante pas. Pour elle, on devine que l’éruption va être une heureuse occasion de sortir de sa condition. L’action est complexifiée avec une histoire de complot surpris par l’héroïne, invitée comme musicienne, à la fin d’un banquet.

Fragment d'une mosaïque romaine trouvée à Pompéi (illustration absente de l'ouvrage)

Le poème Une fourmi de dix-huit mètres de Robert Desnos a inspiré notre titre et nous n’avons jamais changé que deux mots par rapport à la strophe originale. À travers son journal qui court du 27 juillet au 14 septembre, on approche de façon très documentaire ce qu’était Pompéi et plus généralement une ville romaine en Italie au début de l’Empire qui a été fondé en 63 avant Jésus-Christ. À l’époque du récit, c’est Titus (le fils de Vespasien) qui est l’empereur romain.

Vient ensuite une habile reconstitution de l’éruption, dont voici un extrait :

« Mais mon regard restait rivé sur le Vésuve. Sa couronne, d'un rouge sombre, glissait sur le côté. Une langue brûlante s'est avancée sur la pente, lentement, puis la masse tout entière a basculé, créant un fleuve de feu qui a dévalé le flanc de la montagne. De plus en plus vite. Droit vers le rivage ! »

Accessible jeunesse Aucune illustration

Zaynab

Note globale :

Par - 534 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Dans la catégorie Monde romain :