Ecrire un avis

Dioclétien: L’empire restauré

Dioclétien: L’empire restauré
Armand Colin 310 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "C’est l’histoire de l'empereur Dioclétien qui tue le préfet du prétoire qui aurait tué son propre gendre l’empereur Numérien"

Né en Dalmatie d’une famille modeste, arrivé au pouvoir dans des conditions opaques, Dioclétien est resté dans l’histoire comme le persécuteur des chrétiens et le redresseur de l’Empire.

En effet de 235 (mort de Maxime Sévère) à 285 (mort de Carin) on parle de la Crise du troisième siècle dans l’histoire de l’empire romain. En 260 Shapur, second souverain d’une dynastie sassanide qui règne de 224 à 651 sur une espace allant de l’Indus jusqu’à l’Euphrate, fait même prisonnier l’empereur Valérien à Samosate (dans le sud de l’Anatolie) aucun effort n’est fait pour le libérer en paiement d’une rançon. Certes d’autres empereurs avaient perdu une bataille contre des troupes étrangères, mais ils avaient eu la décence de mourir sur le lieu des combats…

Dioclétien est sûrement le seul empereur qui a commencé sa carrière militaire comme simple légionnaire, il est passé dans l’ordre équestre par mérite puis dans l’état-major de plusieurs généraux et enfin est devenu chef d’une unité d’élite appelé le "divin flanc".  Devant l’amoncellement des problèmes, l’empereur Dioclétien décide, un an après qu’il soit devenu empereur, d’associer au trône Maximien un officier pannonien (région au nord de la Dalmatie) d’origine paysanne en 285.

Huit ans plus tard, Dioclétien nomme deux Augustes, sorte d’adjoint à chacun des empereurs. Pour l’orient, Nicomédie en Bithynie (au bord du Bosphore) est la résidence de Dioclétien et Sirmium en Pannonie est le lieu où vit Galère. En occident Maximien se trouve à Milan et Constance Chlore est à Trèves. Afin de mieux défendre l’empire, Rome n’est plus le centre de l’état romain. Une hiérarchie à base religieuse est installée: Dioclétien est appelé jupitérien alors que Maximien est dénommé herculéen.  Hercule étant le fils de Jupiter, Dioclétien  a la prééminence.

Il est à noter que les Thermes de Dioclétien sont le plus grand ensemble thermal ayant jamais existé ; ils pouvaient accueillir plus de 3000 personnes au même moment. La persécution des chrétiens est sévère en Orient et peu pratiquée en Occident ; il s’en suit un très large déséquilibre dans l’origine géographique des martyrs qui perdurera. D’où ultérieurement un nombre de reliques bien plus important dans un espace que dans l’autre.

Bernard Rémy propose dix chapitres qui permettent de faire le tour de la gouvernance de Dioclétien dans tous les domaines (on retiendra en particulier son désir de limiter l'inflation par certaines mesures) et de s’interroger sur sa place dans l’historiographie au fil des siècles et dans la fiction.    

Page 14 une carte de l’Empire romain à l’avènement de Dioclétien nous montre qu’en Europe ses frontières sont celles des cours du Rhin et du Danube. À l'exception des Champs Décumates (Bade-Wurtemberg d’aujourd’hui) et de la Dacie (définitivement perdue en 271), l'Empire est revenu à ses frontières du IIème siècle.  Les provinces sont indiquées par leur nom et leurs limites sur la carte proposée. On apprécie beaucoup, outre une vingtaine d’illustrations, le glossaire, l’index des noms de personnes, l’index des noms de lieux et l’index des notions.

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :