Ecrire un avis

Changer le monde, changer la vie: Enquête sur les militantes et les militants des années 1968 en France

Changer le monde, changer la vie: Enquête sur les militantes et les militants des années 1968 en France
Actes sud 1113 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Laissons la peur du rouge aux bêtes à cornes"

Il s’agit, en se centrant sur les aires urbaines de Lyon, Lille, Marseille, Rennes et Nantes de voir quel fut le rôle de certains acteurs en 1968, leurs racines et leur destin ultérieur. Celui-ci est par ailleurs mis en lien avec les prises de position et les évolutions dans les années qui suivirent d’organisations politiques (en particulier le PSU) et syndicales (surtout la CFDT et la CGT mais aussi FO). Le contenu est construit « contre la réduction de la “génération 68” aux seuls leaders, parisiens et intellectuels, nous proposons un triple décentrement du regard : de Paris vers les régions, de Mai aux “années 68”, des têtes d’affiche aux militants ordinaires » (page 12).

L’ouvrage est composé de trois parties, comprenant chacune dix chapitres dans les quels ont été mis en exergue en général deux récits de vie (mais parfois un peu plus). Ces parties se nomment : les syndicalistes, les gauches alternatives et les féministes. Il est certain que les combats pour les droits des femmes profitèrent de l’expérience de militantes du mouvement de mai 68, chez les hommes peu semblent avoir connu une ascension sociale ou être devenus permanents syndicaux. « Ainsi la figure virile du “révolutionnaire professionnel” a-t‑elle été bousculée par les mouvements féministes et homosexuels. Et le féminisme dit de la “seconde vague” est lui en très large part issu de la défection de militantes des gauches alternatives lassées du sexisme de leurs organisations » (page 17).

 

Voici le plan de l’ouvrage :

 

Introduction. Une enquête sur 68 et ses vies ultérieures,

par Olivier Fillieule........................................................................ 11

I. LES SYNDICALISTES

1. Des années de conquête au temps du repli : des parcours

syndicaux au long cours, par Sophie Béroud................................... 45

2. Villes et bastions ouvriers : les grandes mutations ?,

par Tristan Haute et Séverine Misset................................................ 73

3. Des ouvriers au centre de toutes les attentions,

par Annie Collovald et Karel Yon..................................................... 103

Portrait. Gérard Meyer : quand sociabilités professionnelles et

militantes cheminotes se confondent, par François Alfandari............... 133

4. Dans la marmite syndicale : tombés dedans petits ?,

par François Alfandari et Charles Berthonneau................................ 137

5. Se politiser par le travail, par Sophie Béroud et Florence Johsua.... 163

6. Les syndicalistes ont‑ils une vie privée ?, par Émilie Biland,

Maëlle Moalic-Minnaert et Karel Yon.............................................. 193

Portrait. Gaëlle Miroir : une militante syndicale à la croisée des

combats, par Clémentine Comer..................................................... 221

7. “Bravo les filles ! La classe ouvrière a les yeux rivés sur vous !”

Des luttes de femmes en pratique et en mémoire,

par Eve Meuret-Campfort, Clémentine Comer, Bleuwenn Lechaux

et Maëlle Moalic-Minnaert............................................................. 225

8. Y a-t‑il une vie professionnelle après le syndicalisme ?,

par Jean-Gabriel Contamin et Séverine Misset................................. 257

Portrait. Régis Vandevelde : comment un “employé modèle”

se retourne contre son patron, par Karel Yon...................................... 286

9. Par-delà la crise : dissidences et fidélités paradoxales à la CFDT,

par Sophie Béroud et Séverine Misset............................................... 289

II. LES GAUCHES ALTERNATIVES

10. Les gauches alternatives vues de province,

par Isabelle Sommier..................................................................... 321

11. Les genèses enfantines des humeurs contestataires,

par Laure Fleury, Lilian Mathieu et Mathilde Pette......................... 359

12. Les enfants indociles de la massification scolaire,

par Tristan Haute, Lilian Mathieu et Sophie Orange........................ 389

Portrait. Muriel Hardy à bonne école : figures féminines et bancs

de la laïque, par Alice Picard........................................................... 419

13. Au carrefour des gauches alternatives : le PSU,

par Annie Collovald, Julie Pagis et Vincent Porhel............................ 423

14. “Au service de la classe ouvrière” : quand les militants

s’établissent en usine, par Laure Fleury, Julie Pagis et Karel Yon....... 453

15. Vivre un double combat, mais à quel prix ?

Les rapports “contrariés” des femmes gauchistes au féminisme,

par Clémentine Comer et Bleuwenn Lechaux................................... 485

16. Quand le “je” s’oppose au “nous” (et vice versa),

par Bleuwenn Lechaux et Isabelle Sommier...................................... 513

Portrait. Noëlle Sabot : rencontres improbables et ouverture

des possibles, par Eve Meuret-Campfort et Annie Collovald...................... 545

17. Militantisme et brouillage des destins socioprofessionnels,

par Olivier Fillieule, Alice Picard et Pierre Rouxel............................ 549

18. Déprises. Logiques du désengagement et évaluations

rétrospectives, par Olivier Fillieule et Isabelle Sommier.................... 583

Portrait. Benoît Beaupré : des devenirs professionnels et militants

qui s’entremêlent, par Mathilde Pette................................................. 612

19. Le devenir des utopies, par Mathilde Pette et Isabelle Sommier... 615

III. LES FÉMINISTES

20. Féminismes. Un mouvement mosaïque, par Camille Masclet.... 649

21. Les féministes à la conquête de l’espace,

par Lucie Bargel, Bleuwenn Lechaux et Camille Masclet................... 679

22. Les mobilisations pour l’avortement libre. De la convergence

des luttes à leur extension, par Lucile Ruault, Lydie Porée

et Olivier Fillieule.......................................................................... 711

23. Recompositions du mouvement féministe. L’émergence

des associations de lutte contre les violences faites aux femmes,

par Marie Charvet, Olivier Fillieule et Lucia Valdivia...................... 743

Portrait. Martine Carrère : une trajectoire de notabilisation dans une ville

socialiste, par Marie Charvet............................................................ 776

24. Les espaces politiques locaux, laboratoires de

l’institutionnalisation du féminisme ?, par Lucie Bargel

et Camille Masclet.......................................................................... 779

25. Le travail, lieu d’une pluralité d’engagements féministes ?,

par Clémentine Comer et Eve Meuret-Campfort............................... 813

26. Engagement féministe et devenirs professionnels,

par Olivier Fillieule, Bleuwenn Lechaux et Eve Meuret-Campfort..... 843

Portrait. : Lucienne Cloarec et le militantisme lesbien comme

découverte d’une communauté de vie politique, par Clémentine Comer.... 875

27. “Le privé est politique.” Des sexualités, conjugalités

et maternités féministes ?, par Camille Masclet, Lydie Porée

et Lucie Bargel................................................................................ 879

28. Quand l’amitié donne des “elles”. Une camaraderie militante

à la croisée des combats féministes, par Clémentine Comer, Helen Ha

et Lucile Ruault.............................................................................. 909

Portrait. Monique Blanc : un “long et douloureux deuil” du mouvement

des femmes, par Lucie Bargel........................................................... 938

29. Rester féministe ? Reflux, transformations et maintien des

engagements, par Camille Masclet, Helen Ha et Lucia Valdivia........ 941

Conclusion. Portrait de famille(s), par Olivier Fillieule.................. 973

ANNEXES

1. Bibliographie............................................................................. 1001

2. Table des sigles.......................................................................... 1035

3. Chronologie 1960-1989........................................................... 1049

4. Critères de sélection des enquêtés pour un entretien

biographique................................................................................. 1081

5. Calendrier de vie....................................................................... 1084

6. Construire au moyen d’une analyse des correspondances

multiples dynamique l’espace des devenirs soixante-huitards,

par Thierry Rossier.......................................................................... 1087

7. Table des auteurs....................................................................... 1107

8. Remerciements.......................................................................... 1115

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 691 avis déposés - lecteur régulier

691 critiques
05/04/18
Deux militantes du MLF racontent comment c'était avant 1968
https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/07/journee-internationale-des-droits-des-femmes-deux-militantes-du-mlf-racontent-comment-cetait-avant-1968_a_23379706/?utm_hp_ref=fr-mai-68
277 critiques
20/04/18
Quand Mai 68 s’écrivait au féminin : rencontre avec Anne, militante à 19 ans
https://theconversation.com/quand-mai-68-secrivait-au-feminin-rencontre-avec-anne-militante-a-19-ans-92895
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Mai 68 .

> Dans la catégorie Guerre froide :