Ecrire un avis

Un pape pour l’apocalypse

Un pape pour l’apocalypse
Pygmalion541 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Tête de femme, tête de diable"

Un jeune policier, suite à une bavure, est limogé dans le Cantal ; comprendre "limoger" dans le sens originel c’’est-à-dire envoyé dans un poste du Massif central (comme Joffre fit avec certains généraux au début de la Première Guerre mondiale).  Une tête en or ayant appartenu au pape Gerbert (connu comme Sylvestre II, il est le souverain pontife de l’an 1 000) a été retrouvée lors de fouilles archéologiques récentes mais elle disparaît bien vite.

À la suite de quoi, apparaissent des morts mystérieuses. Malo notre flic parisien exilé, accompagné de son second Albert rugbyman cantalou et Mlle Mignon professeur aux courbes avantageuses (mais inquiète pour son futur) vont traverser une partie de l'Europe (Angleterre, Espagne et Italie ) pour une sorte de chasse au trésor, au cours de laquelle ils vont découvrir bien des éléments sur la vie de ce pape auvergnat très voyageur.  

Gerbert d'Aurillac (image absente du livre)

 

Albert d'Aurillac ne fut pas seulement un pape, il eut un rôle politique dans l’élection d’Hugues Capet à la couronne de France et dans la restauration d’une autorité impériale à la tête du Saint-Empire, il est aussi un humaniste, un philosophe, un mathématicien et selon certains un magicien. On est dans l’enquête policière matinée de fantastique et d’humour.

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 699 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Contemporain :