Ecrire un avis

Le jardin de la France

Le jardin de la France
La Geste283 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Le jardin de la France"

En fin de compte le nombre d’auteur est plus important car des petits textes, accompagnant certaines photographies, ont été rédigées par diverses personnes. Le niveau des écrits est très grand public et sont des invitations à la découverte. Les textes sont concis et les illustrations occupent environ les cinq sixièmes de la surface de l’ouvrage.

Les photographies sont d’une qualité technique remarquable et de grande taille (une page entière ou une demi-page) quand elles ne reprennent pas un détail (comme page 198 le haut d’un chapiteau de l’abbatiale de Preuilly-sur-Claise). On peut regretter la sobriété de certaines légendes, ainsi on aimerait savoir quel est le personnage représenté par une statue dans la chapelle Saint-Louis à Champigny-sur-Veude.  Wikipédia ne le dit pas, mais il semblerait que ce soit un duc de Montpensier, à savoir Henri de Bourbon mort en 1608.

Si l’on excepte Tours, Chinon, Loches et Amboise (les agglomérations les plus importantes) les curiosités d’une commune précise sont regroupées sur une page précise ou sur des pages qui se suivent.  Mises à part les sites patrimoniaux  liés à ses quatre cités, les lieux les plus connus des historiens sont le village de Maillé à cause du massacre de l’été 1944 que des soldats nazis y perpétuent et le second la colonie pénitentiaire pour des jeunes d’une dizaine d’années de Mettray. Si le premier site est évoqué (page 186), par contre Mettray n’est évoqué que pas son dolmen (page 259). Même si aujourd’hui les locaux de ce bagne pour adolescents (avant la lettre) sont occupés par un organisme s’occupant d’enfants ayant de gros troubles de comportement et ne sont donc pas visitables, on peut regretter que l’endroit ne soit pas signalé.   

Parmi les surprises, l’existence d’un château nommé Moncontour à Montlouis-sur-Loire ; ceci étonnera ceux qui connaissent les communes de Moncontour en Poitou et en Bretagne. Par contre on ne sera pas médusé de trouver de nombreuses photos de moulins à vent dits angevins dont la base est constituée d’un cône de tuffeau.  Parmi les écrivains évoqués, on a René Boylesve, Balzac et Rabelais.  En fait l’ouvrage est une invitation à suivre les invitations de grande randonnée qui sillonnent le département. 

En effet il s’agit ici de parcourir l’Indre-et-Loire et non la Touraine historique comme cela est précisé dans les premières pages. Ce qui veut dire que la région de Montrichard est exclue (car aujourd’hui dans le Loir-et-Cher) et que par contre sont évoquées les espaces autour de Bourgueil et de Richelieu qui faisaient tous deux partie du Saumurois. On est désolé de voir reprise l’idée que le Richelais  était une partie du Poitou, une idée que colportent en particulier des gens de l’office de tourisme de Richelieu.

Il est à noter, sans que cela ne soit ici signalé, que le département est traversé dans sa largeur par l’Eurovélo 6 qui permet d’aller en bicyclette de Saint-Nazaire à Constatanta en Roumanie, soit de l’Océan atlantique à la Mer Noire.  Rappelons que la Touraine est surnommée "Le jardin de la France", d’où notre titre.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 634 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Histoire transversale :