Ecrire un avis

Bosch : Le Jugement dernier

Bosch : Le Jugement dernier
Glénat56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "L'Illustre Confrérie de Notre-Dame madate un joueur de flûte pour sauver la situation"

Jheronimus van Aken est connu comme Jérôme Bosch du fait de sa naissance à  Hertogenbosch vers 1450. La ville était alors dans le duché du Brabant et elle resta au sein des Pays-Bas espagnols jusqu‘en 1629, date à laquelle elle intègre de fait la république des Pays-Bas (de droit en 1648).  

Le récit démarre donc à Hertogenbosch (Bois-le-Duc en français) en 1469 puis un saut temporel nous plonge dans le monde universitaire et muséal de la ville de Gand en 2016. Une toile de Jérôme Bosch est à restaurer ; comme beaucoup d’entre elles, on y découvre des êtres maléfiques.  

Mathilde de Vlaeminck est chargée de la restauration et il s’avère que son action va libérer les monstres dessinés là. Heureusement un "cousin" du Joueur de flûte de Hamelin revient pour sauver la situation. Pour traiter d’une œuvre à fortement dimension onirique, Griffo crée un monde imaginaire, rendu d’autant plus menaçant que le trait est réaliste et les couleurs assez morbides. Voilà une très belle maîtrise d’un univers fantastique. Ce volume Bosch : Le Jugement dernier appartient à une série Les Grands peintres où chaque tome est confié à un auteur différent ; on compte douze titres fin 2015 (à la mi-janvier le suivant sera consacré à Van Gogh).  Le dossier documentaire est très intéressant, on y avance entre autre l’idée que le style graphique de Jérôme Bosch a beaucoup influencé celui de la bande dessinée classique (celle des Trente glorieuses).  

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Histoire des arts :