Ecrire un avis

La dramaturgie devant l’histoire

La dramaturgie devant l’histoire
L’Harmattan 345 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Jeanne d’Arc dans tous ses états"

L’ouvrage est sous-titré La figure de Jeanne d’Arc dans l’opéra européen depuis 1938. Honneger  a donné l’oratorio lyrique  Jeanne d’Arc au bûcher en mai 1938 à Bâle et une version scénique de cette œuvre a été donnée en version allemande le 13 juin 1942 à Zürich. Une adaptation scénique en français a circulé entre 1941 et 1943 en France avec Mary Marquet dans le rôle de Jeanne. Issu de parents  protestants de nationalité suisse, Arthur Honegger est pourtant né au Havre du fait de la profession de négociant en café de son père. Le livret était de Paul Claudel.   

Alexandra Cherciu s’intéresse au texte et à la musique de quatre œuvres créés après la Jeanne d’Arc au bûcher. Il s’agit respectivement de Scènes de la vie de Jeanne d’Arc de Walter Braunfels, La Vérité de Jeanne d’Arc d’André Jolivet, Triomphe de Jeanne d’Henri Tomasi (avec un livret de Philippe Soupault) et de Sainte Jeanne d’Arc d’Alexandra Cherciu elle-même.

Pour le récit de chacune de ses productions, l’auteure cherche les éléments de la vie de la sainte qui ont été mis en valeur et les inspirations que les créateurs sont allées chercher dans d’autres œuvres. Ainsi apprend-on par exemple que George Bernard Shaw fait représenter, au théâtre, en 1924 une Sainte Jeanne qui servira plus ou moins de modèle par certains livrets des quatre réalisations étudiées. Notons qu’en 1801, à Weimar, le dramaturge Friedrich Schiller à Weimar a donné une tragédie en cinq actes Jungfrau von Orleans, dont certains éléments ont été transposés également par de nombreux auteurs de livrets. L’année 1801 a placé l’Europe continentale sous la coupe de Napoléon Bonaparte, aussi cette création est à rapprocher de celle » à la Scala de Milan de Giovanna d’Arco  le 15 février 1845 par Giuseppe Verdi, l’Italie étant devenue, depuis 1814 et 1815, un protectorat  autrichien. En s’attaquant au matériel historique utilisé, Alexandra Cherciu nous fait revisiter certains épisodes de la vie de Jeanne.

L’étude musicale est très travaillée et les commentaires suivent des reproductions de partition de musique. Ainsi page 197 peut-on lire : « Le thème de l’élan guerrier est construit en sauts dont l’intrépidité est due à la polyphonie latente. Placé aux cordes doublées par les bois, il est coloré par-ci par-là par les interventions du xylophone et des timbres ». Il s’agit ici de l’œuvre d’Henri Tomasi qui date de 1956. On voit que les remarques d’Alexandra Cherciu, tout en étant fort intéressantes et éclairantes, restent dans un langage très abordable.      

Il n’y a pas de documents proposant une image d’une représentation. Par contre on apprécie beaucoup l’index des noms de personnes cités et la liste des oratorios opéras créés de 1789 avec Giovanna d’Arco de Gaeto Andreozzi et Antonio Simeone Sografi jusqu’à Sainte Jeanne d’Arc d’Alexandra Cherciu autour de 2010. On ne sera pas surpris que L’Occupation ait donnée lieu à un grand oratorio radiophonique Jeanne d’Arc à Domrémy (et non Jeanne d’Arc). Par contre on sera assez étonné de trouver une demi-douzaine de compositeurs pour la musique (dont André Jolivet passé par l’École normale d’instituteurs d’Auteuil dans les années 1920) et pour librettistes un nombre aussi important d’auteurs (dont le résistant d’origine stéphanoise Charles Exbrayat et Maurice Fombeure passé par l’École normale d’instituteurs de Poitiers dans les années 1920). Le même André Jolivet a d’ailleurs proposé, comme on l'a vu, en 1956 l’oratorio La Vérité de Jeanne, se reporter à  https://www.youtube.com/watch?v=rXqnBI6lers

idé cadeau

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 285 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Jeanne d'Arc .

> Dans la catégorie Histoire des arts :