Ecrire un avis

La Pendule de Danton

La Pendule de Danton
L'Harmattan265 pages
1 critique de lecteur

Avis de Georgia : "Danton et Rousseau"

En 1763, à Besançon, le jour de la Saint-Joseph, un nourrisson est abandonné aux alentours du tour d'abandon d'un hospice. Une sorte de boîte à bébés dont on ne veut plus.Recueilli par une religieuse, il reçoit le nom de Joseph Saint-Esprit. Après être passé dans la maison des enfants abandonnés, un son étrange retient son attention. Une grosse pendule égrène les heures longues et ennuyeuses de l'orphelinat. L'horloge devient son amie. Une présence sonore et amicale. Elle appartenait à Isaac Rousseau, le père du philosophe.

Quand Joseph est adopté plusieurs années plus tard par Victor Bazin, Nicolas, le vieil horloger de l'orphelinat lui fait cadeau de la pendule de Rousseau. La famille Bazin quitte Besançon pour Paris. Joseph apprend le métier d'horloger par Victor dont c'est le métier et l'accompagne dans les hôtels particuliers et les maisons bourgeoises. Un monde nouveau s'ouvre à lui. Insolite, baroque, déjà décadent. L'univers des aristocrates est en train de s'écrouler, mais ils ne voient rien, ne comprennent rien. Enfermés dans leurs châteaux, ils n'entendent pas les cris du peuple.

Les ennuis débutent quand la fille de Victor, Séraphie et son amie Augustine de Saint-Pons disparaissent. Très vite, Joseph acquiert la conviction que l'enlèvement des jeunes filles est lié à l'affaire de la bête du Gévaudan. Entre la bête qui n'en est pas vraiment une et le monstre de la Révolution qui approche, nous découvrons l'époque troublée de la fin d'ancien régime à travers ses innovations médicales, notamment la baignoire Messmer. Dans les salons parisiens, les idées littéraires cèdent le pas à la politique et à la volonté de changement. Joseph accompagne les filles de Victor Bazin, Séraphie et Mathurine, dans ces hauts lieux de la culture comme le salon de Germaine Necker et découvre les encyclopédistes.

La révolte gronde, la violence s'intensifie, les nobles fuient. Les recherches de Joseph le mènent jusqu'au Ministère de la Justice où il espère fouiller les archives pour retrouver Séraphie et son amie. La chance lui sourit quand il est prévenu que Danton cherche un horloger. Le ministre de la Justice Georges Danton aime les femmes et leur offre des bijoux. Une montre-bijou par exemple. On lui recommande Joseph.

Envahi de dorures, le bureau de Danton respire la magnificence. Le révolutionnaire se bat pour le peuple mais il n'en fait plus partie. Le luxe l'éblouit, le pouvoir le grise. Les années passent. le peuple souffre de toutes ces exactions, de ces exécutions sommaires. La mort de Robespierre, le 8 Thermidor de l'An II ( 27 Juillet 1794 ) délivre le peuple de la peur.

L'Histoire défile sa trame. La Révolution, les nombreux coups d'état, le Directoire ne sont pas propices à la paix sociale. La République souffre. Le 18 Brumaire laisse entrer Bonaparte dans les remous de l'après-Révolution. Déjà, se profile Napoléon et l'Empire.

Joseph découvre, effaré, les trames de l'histoire de la bête du Gévaudan, traqué entre les années 1764 et 1767. Ses pas le mèneront jusqu'à Nîmes. Mais il est trop tard. Sa seule consolation sera de voir le responsable payer ses crimes.

Voilà un roman attractif qui se lit comme un polar avec une précision de détails concernant les horloges. La pendule de Rousseau était passée entre bien des mains et avait fini par se retrouver dans le bureau de Danton. Mais elle n'en sort pas indemne, à cause d'un mouvement d'humeur de l'illustre révolutionnaire. Preuve que l'homme du peuple aime à s'accaparer les plus belles choses, à l'image de ces aristocrates qu'il déteste. Les biens ont changé de mains, voilà tout.

Pour tous publics Aucune illustration Plan autre

Georgia

Note globale :

Par - 44 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Révolution et Empire (1789-1814) :