Ecrire un avis

En camping-car

En camping-car
Seuil192 pages
1 critique de lecteur

Avis de Michelet76 : "A lire !"

L'auteur raconte ses vacances en camping-car avec ses parents et des amis. Il fait une sorte d'histoire sociale de ce moyen de transport et même une socio-histoire de son enfance. C'était un style de vie, par toujours bien compris par les autres. Une famille récemment montée dans l'échelle sociale, le père d'Ivan étant ingénieur et sa mère professeur de lettres classiques. C'était donc une famille à la fois bourgeoise par sa vision du monde, mais encore très prolétaire dans son comportement. Dès lors, c'est un livre qui me paraît aussi particulier que le phénomène social décrit.


Ivan Jablonka est actuellement un historien dont j'apprécie les travaux. Il a une écriture très différente de celle habituelle en sciences humaines. Il a un style littéraire, avec un sérieux très universitaire. Son ouvrage sur L'histoire est une littérature contemporaine (Seuil, 2014, et en poche aux éditions Points, 2017) fut un livre très rafraîchissant. Il y aborde la question de la relation entre histoire et littérature. Il y a un style universitaire de base : des phrases courtes, un mélange subtil de mots simples et compliqués, une sorte de "froideur" (je n'ai pas d'autres mots pour décrire mon impression).
Ivan Jablonka a un style très plaisant, qui change. Dans En camping-car, il écrit à la première personne, s'intègre dans le récit, tout en proposant une analyse socio-historique très intéressante. Par exemple, pourquoi un ingénieur français qui a travaillé aux Etats-Unis, dont les parents ont été déportés et assassinés par les nazis, a-t-il choisi comme camping-car un combi Volkswagen, marque de Ferdinand Porsche (qui a collaboré activement avec Hitler) ? Ce récit s'intéresse donc à la signification de tel ou tel comportement dans une histoire familiale. Il aborde aussi la question du temps qui passe et des sources. Car il s'appuie à la fois sur ses carnets de voyage de l'époque et sur les témoignages de son père et amis. En cela, c'est un récit qui peut intéresser le sociologue ou l'historien.


Jablonka remet sa propre enfance dans le contexte des années 70 et 80, en s'appuyant sur les sources qu'il a conservé et sur les témoignages des proches, tout en se racontant lui-même. C'est une forme d'autobiographie que je trouve très originale, car Jablonka écrit à la première personne - ce qui donne au récit un côté très personnel - tout en se détachant de son objet en essayant de l'analyser avec le regard de l'enfant devenu adulte et, surtout, devenu parent à son tour. Il ajoute la touche de l'historien, et cela donne à ce texte un réel charme.


La particularité de ce récit - pour moi du moins - m'empêche de le résumer et de l'analyser correctement. Sa lecture est toute fraîche dans mon esprit. Je crois que c'est un livre à lire tout simplement. Dès lors, je suis vraiment désolé. Si ce résumé n'est pas très clair, ni très avenant, c'est que j'aurais raté mon objectif : vous inciter à le lire car il est bien écrit, agréable et instructif.

Pour tous publics Aucune illustration Plan autre

Michelet76

Note globale :

Par - 45 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Thématiques :