Ecrire un avis

L’Écureuil, 1 Un démon sous les toits

L’Écureuil,  1 Un démon sous les toits
Sarbacane61 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Napoléon III est le quatrième chef d’état français à être fait prisonnier par l’ennemi sur le champ de bataille"

Le premier super-héros aurait-il vécu sous le Second Empire ? Alors que le régime de Napoléon III bat de l’aile, un étrange adolescent vole de toit en toit à Paris et joue à l’Arsène Lupin. Cela le met en concurrence avec Hector l’empereur de la pègre parisienne, mais il semblerait que d’autres liens unissent ces deux personnages.

Victor Hugo, revenu de dix-neuf ans d’exil quasiment dès l’annonce de la proclamation de la République le 4 septembre, reçoit ce super-héros baptisé "L’Écureuil" et l’historien averti du théâtre comprend que Sarah Bernhardt sert de source d’inspiration pour le personnage d’une comédienne qui environ une dizaine d’années plus tôt avait trouvé L’Écureuil alors qu’il était un bébé abandonné.

Napoléon III  est croqué (page 28) le 2 septembre alors qu’il va être fait prisonnier à Sedan, on est surpris de le voir déclarer qu’il était contre cette guerre, ceci n’est d’ailleurs pas historiquement faux. En effet lui et son chef de gouvernement se laissent dépasser par les partisans de la guerre qui ont à leur tête l’impératrice Eugénie. Le départ de Gambetta, le 7 octobre, depuis Paris vers Tours en montgolfière est mis en images page 45. On notera l’usage fréquent d’une de journaux, avec ou sans caricatures, pour annoncer  un évènement d’intérêt local ou national. Les personnages sont portés par un trait caricatural qui aide à saisir leur caractère.

Affiche adaptée à la page 54

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 488 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Révolution et XIXe siècle :