Ecrire un avis

Geronimo: mémoire d’un résistant apache

Geronimo: mémoire d’un résistant apache
Delcourt 432 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Geronimo, Enemy Killed in Action ! ont annoncé les Américains qui ont tué Ben Laden"

Il s’agit de la biographie de celui qui ne fut jamais un grand chef apache (comme on le croit généralement)  né en 1829 au Mexique dans ce qui deviendra au début  du XXe siècle l’état américain du Nouveau-Mexique (toutefois ce territoire appartient aux USA depuis 1846) et mort en 1909 dans l’Oklahoma. En fait son influence il la dû au fait qu’il était un chamane et un valeureux guerrier. Les cris des Mexicains, qui périssent en 1859 dans la vengeance qu’il exerce contre eux après le meurtre de sa femme et de ses trois enfants en invoquant Saint Jérôme associé au 30 septembre, est à l’origine de son nom. Aujourd’hui sa tombe est la plus grande attraction de l’Oklahoma et l’ouvrage nous en montre la photographie ; en effet parmi les pages de BD sont insérées des photos anciennes ou très récentes qui montrent l’univers des indiens qui sont liés à l’histoire de Geronimo. On relève en particulier quatre photographies du pensionnat de Carlisle, créé pour acculturer les Indiens ; une BD en deux tomes raconte l’histoire de cette institution.   

Le récit est bâti autour de la rencontre en 1904 du professeur Barrett avec Geronimo, le premier se met dans l’idée de recueillir les mémoires du grand guerrier. Geonimo ne défile pas seulement le fil de sa vie, il aborde divers aspects de la culture apache et en particulier ses légendes. Le discours choisi par le scénariste se veut plus historien qu’épique et on peut l’en remercier même si certains regretteront qu’un souffle romanesque ne porte pas le récit. Toutefois les dialogues sont parfois un peu trop adaptés à un contexte autre que celui des Amérindiens. Ainsi est-on surpris de lire que le héros déclare :

« N’imaginez pas qu’on se laissera déporter à Pétaouchnok-les-Bains »

Le graphisme (en noir et blanc) est assez caricatural, y compris pour les décors et il est adapté pour décrire une vie bien frugale qui est par moment pleine de dangers ; le héros n’a pas le temps de se poser poursuivi qu’il est par les Mexicains et les Américains suite aux actions de guérilla qu’il monte.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 416 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :