Ecrire un avis

Sur l’injustice scolaire

Sur l’injustice scolaire
L’Harmattan248 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Quelle école en France au troisième millénaire ?"

C’est un ouvrage qui est sous-titré Éléments théoriques et pratiques pour une éthique éducative. La partie historique est légère avec par exemple une phrase mal construite qui fait à tort comprendre que ce sont les réformes dues à la loi Haby qui fixent la scolarité à seize ans en 1975 et une vision trop simplificatrice de ce qu’était l’enseignement primaire supérieur (il conduisait également à autre chose qu’à devenir normalien puis instituteur). Il est vrai que l’objectif est ici de donner des clés pour l’avenir.

Toutes les grandes questions qui se posent aujourd’hui dans l’école française sont abordées. Subdivisés en deux à cinq points se succèdent les chapitres suivants : Les fondements d’une éthique éducative, Les valeurs, les principes et les lois, Les antinomies rationnelles (où est posée en particulier la question des conséquences d’une notation), Les conflits praxéologiques (avec la question de la place de l’élève et du rôle du professeur), La lutte contre le harcèlement et le statut des sanctions disciplinaires, La question de l’orientation : méritocratie et choix des élèves, La lutte contre la fragilité scolaire : décrochage, redoublement et prise en charge du handicap, Équité et pédagogie.

Comme le rappelle la conclusion, les familles aujourd’hui sont critiques vis-à-vis des contenus donnés dans l’enseignement, les polémiques autour de l’enseignement ou non de la théorie du genre le rappellent. Les lecteurs, qui approuveront certains passages de ce livre, seront bien souvent ceux qui pensent que l’actuelle individualisation des parcours prônée par Jean-Michel Blanquer est plus destinée à adapter l’enseignement à une perspective néolibérale qu’à approfondir sa démocratisation.

On retiendra particulièrement ceci : « Mais en l’état actuel de nos pratiques éducatives, l’évaluation traditionnelle constitue l’un des obstacles majeurs de la démocratisation scolaire. Elle conduit immanquablement la logique méritocratique par simple effet mécanique de ses modalités d’application. Elle constitue le support de la culture dominante des enseignants, peu sensibles dans leur forte majorité à l’objectif de l’éducabilité de tous les élèves. Constante macabre aidant, l’école de tous ne pourra advenir tant que perdurera le principe d’une notation discriminante des élèves, d’une attente statistiquement orchestrée de décrocheurs en distribution marginale de cette évaluation » (page 218).

Pour connaisseurs Aucune illustration

Zaynab

Note globale :

Par - 540 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'éducation .

> Dans la catégorie Contemporain :