Ecrire un avis

David et Paul étaient-ils zoroastriens ?

David et Paul étaient-ils zoroastriens ?
Persée358 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Revisiter le christianisme avec la loupe du zoroastrisme"

Philippe Lecerf avait déjà proposé l’ouvrage Aux origines de la Bible, Abraham était-il zoroastrien ? , notons que dès 1904 M.-J. Lagrange avait donné, dans la très érudite Revue biblique, l’article intitulé  La religion des Perses : la réforme de Zoroastre et le judaïsme. Il écrivait là que zoroastrisme et judaïsme étaient les deux seules religions de l’Antiquité qui possédaient des textes sacrés. De 520 avant-Jésus-Christ à 225 avant-Jésus-Christ, une série de Grands Rois de Perse adoptèrent le zoroastrisme.

Le lien entre le zoroastrisme, qui évoque un Messie-Rédempteur se manifestant à fin des temps, et le christianisme qui parle de  Résurrection est évident pour l’auteur et pas seulement pour cette idée précise. Le contenu très argumenté de l’ouvrage paraît édifiant. Maintenant il est évident que le lecteur moyen n’a guère les moyens de remettre en cause ce que l’auteur avance magistralement. Ce qui est gênant est que sur des faits historiques l’auteur se livre à des opinions personnelles sans réel fondement voire à contre-sens, relevant de jugement de valeur, donc fort critiquables comme ici :

« Stateira devient la deuxième femme d’Alexandre, alors que Roxane est toujours bien vivante et est toujours à sa cour. Humiliation. C’est donc faire de la fille du roi vaincu, une concubine pour bien rabaisser la nation perse ! Le mariage des dix mille est-il, en fait, un viol collectif pour mieux assouvir et déshonorer les Perses ! (…) Avec moins de parades, au XXIe siècle, des évènements ressemblants ont été perpétrés pour avilir des populations en Afrique et au Moyen-Orient par des viols collectifs » (page 40)   

« En Iran du XXIe siècle, un modus vivendi s’est établi entre le chiisme de Khomeiny et les Zoroastriens » (page 45). Sur ce sujet, on se reportera à https://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9cution_des_zoroastriens

L’auteur attache beaucoup d’importance au fait que le cardinal de König, d’ailleurs longtemps chargé du dialogue œcuménique, ait déclaré : « quiconque désire comprendre Jésus, doit partir de l’univers spirituel de Zoroastre » (pages 45 et 311). On ne sera pas surpris que Philippe Lecerf évoque très largement les rois mages et il contextualise longuement le sens de leur venue en faisant parfois allusion à l’archéologie. Il mentionne que l’historien Flavius Josephe parle de cette arrivée dans La Guerre des juifs, or ceci n’est absolument pas le cas ; en fait cette information provient d’un manuscrit incomplet, en vieux russe, redécouvert en Occident en 1905 et qui serait la traduction d’un livre La Prise de Jérusalem dont l’attribution à Flavius Josèphe est très loin de faire l’unanimité mais qui est présenté par certains comme une version antérieure de La Guerre des juifs. Heureusement plus loin, notre auteur écrit : « La venue des mages en Palestine est peut-être de l’ordre du mythe » (page 61).

Philippe Lecerf les écrits revisite les écrits et tant la toponymie que l’archéologie en lien avec les vies de Saül, David et Salomon. Il poursuit en particulier autour de l’évènement qui permet aux juifs de se familiariser avec les pratiques zoroastriennes à savoir la déportation des juifs à Babylone entre 597 et 538. Les apports culturels des Manuscrits de la Mer Morte sont bien développés et l’auteur propose une relecture personnelle des évangiles en s’appuyant entre autre sur le contenu des Manuscrits de la Mer Morte mais aussi à partir des livres sacrés du zoroastrisme. Sont également revisités L’Apocalypse de Saint-Jean et les épîtres de saint Paul. Bref c’est tout ce qui fonde à l’origine le discours du christianisme que Philippe Lecerf se propose d’éclairer. Notons que l’auteur avance que pour lui Jésus serait né en – 5 avant Jésus-Christ et serait décédé en 36 après Jésus-Christ, à l’âge de 40 ans. On apprécie les nombreuses annexes proposant cartes du relief, de géographie du relief ou des voyages de saint Paul, des chronologies et de nombreuses photos en noir et blanc.

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 334 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Iran .

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Histoire des religions :