Ecrire un avis

Se coucher pour mourir

Se coucher pour mourir
Turquoise 430 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Sans doute la paix est-elle menacée. Mais au XXe siècle, elle est devenue si solide, si invulnérable, qu'il ne faut pas avoir peur."

Il s’agit d’un roman choral avec pour narrateurs trois jeunes turcs : Aysel fille de gendarme devenue professeure d’université, Aydin fils de sous-préfet et Ali enfant de paysan. Ces trois personnages ont fréquenté la même école primaire d’un village anatolien et ils ont été envoyés soit à Istanbul soit à Ankara pour faire leurs études. Aydin a été ensuite élève au lycée francophone de Galatasaray à Istanbul.  

L’action au présent démarre au moment où se déroule à Berchtesgaden la rencontre du 22 septembre 1938 entre le premier ministre anglais Chamberlain et le chancelier allemand Hitler ; cet entretien débouche une semaine plus tard sur les Accords de Munich qui voient le Pays des Sudètes passer dans le giron de l’Allemagne nazie. Un mois et demi plus tard c’est la mort d’Atatürk qui a bouleversé de fond en comble la société turque.

Le récit est donc prétexte à mesurer l’évolution qu’a connue la Turquie dans la trentaine d’années qui suivent la mort de Mustapha Kemal. En effet le récit court jusqu'au début des années 1960, même si la très grande majorité des récits se déroule entre 1938 et 1945. Toutefois la question essentielle est le mal-être que connaît Aysel qui a dû faire des compromis entre sa culture turque, l’apport occidental et une féminité qu’elle a refoulée jusque très tardivement. Les choix de narration varient, en effet on passe de la lettre au récit ou au journal intime. Cet ouvrage est le premier volume d’une trilogie appelée "Dar Zamanlar".

Par ailleurs, le contenu aborde des aspects culturels très intéressants, explicitées dans les notes, comme le fait que les inscriptions Orhon (Orkhon), les plus anciennes en langue turque se trouvent dans une vallée de l’actuelle Mongolie.  Il s’agit d’un système alphabétique, employé par les Köktürks, et inventé vraisemblablement au VIIe siècle. On apprécie les quatre pages qui donnent des repères chronologiques autour de l’histoire de la Turquie de 1839 à 1971, les trois cartes géographiques.

Pour tous publics Quelques illustrations

Octave

Note globale :

Par - 428 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie XXe siècle :