Ecrire un avis

Réaumur un Académicien au XVIIe siècle au cœur d’un réseau mondial

Réaumur un Académicien au XVIIe siècle au cœur d’un réseau mondial
Presse universitaires Rhin & Danube ; Centre vendéen de recherches historiques240 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Réaumur le Poitevin contre Buffon le Bourguignon"

Ce titre est la version habilement vulgarisée du master de l’auteur, et on compte huit pages de photographies en couleur. L’une propose les bâtiments du château de Réaumur qui contient aujourd’hui les salles du Manoir des Sciences, musée qui met en exergue les études et les inventions de Réaumur.

Ce personnage est né à La Rochelle en 1683. Son grand-père avait acquis un demi-siècle plus tôt la Seigneurie de Réaumur, située non loin de Bressuire et Cholet.  René-Antoine Ferchault de Réaumur  arrive à Paris en 1704.  Avec son cousin Charles Héanault d’Azrmorezan, il suit notamment les cours du mathématicien Nicolas Guisnée. En 1708 il est admis, en tant qu’élève  de Pierre Varignon (un des pères de la statistique), par l’abbé Jean-Pal Bigon à l’Académie royale de Sciences.

Cette académie le charge de diriger l'édition de la publication de l’ouvrage Descriptions des arts et métiers qui est un concurrent  de l’Encyclopédie de Diderot et D'Alembert. Vers 1730–1731 il offre  un modèle de thermomètre mais il est aussi est un observateur remarquable des êtres vivants de taille moyenne ou  réduite. Selon la nature porte les merveilles dues à Dieu.

Tout au long des pages qui suivent, on découvre progressivement les correspondants, au nombre de 170, qui informent Réaumur notamment sur l’histoire naturelle. On relève là en particulier les Nîmois Pierre Baux et Jean-François Ségnier, les Genevois Abraham Tremblay et Charles Bonet, le Suédois Charles de Geer, Jean-François Arthur à Cayenne, Pierre Poivre qui voyage par exemple à l’île Maurice, en Inde et Cochinchine. En 1718, Réaumur devient directeur de l’Académie royale de Sciences et le reste trente-trois ans.  La rivalité entre ce dernier et Buffon est largement développé autour de la page 60.

C’est un joli panorama des scientifiques francophones de l’époque des Lumières qui vous est ici offert. Ces derniers ont des lieux de résidence dans nombre de pays européens et certains voyagent dans d’autres continents.  

Pour tous publics Quelques illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 298 avis déposés -

298 critiques
08/07/22
VENDREDI 5 août 2022

Les membres de l’association « Village du Ciel » s’installent dans les jardins du Manoir à partir de 16h et vous proposent d’observer le soleil, en toute sécurité, grâce à une lunette adaptée. Puis, à la tombée de la nuit, dans le cadre de la Nuit des étoiles, profitez de leur présence, matériel et explications pour observer le ciel. Manoir des Sciences à Réaumur. https://manoirdessciencesdereaumur.fr/agenda/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :