Ecrire un avis

Nouvelle histoire des Guerres de Vendée

Nouvelle histoire des Guerres de Vendée
Perrin 422 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Napoléon au Pont Rouge en 1804 à La Roche-sur-Yon (tragique clin d'œil aux Guerres de Vendée)"

Il s’agit d’un récit essentiellement chronologique de deux historiens qui porte l’idée qu’il faut voir ici le développement que le massacre des Vendéens tournent autour de 200 000 victimes (soit plus d’un quart de la population de la zone insurgée). Rappelons que l’étude la plus sérieuse, car le fait du démographe Jacques Hussenet  évalue à 170 000 la dépopulation ; il faudrait pour trouver le nombre de morts soustraire ceux partisan de la République et peut-être aussi un certain nombre de réfugiés qui ne sont jamais revenus sur un territoire largement dévasté (d’ailleurs je n’ai pas trouvé sur ce dernier sujet mention de l’ouvrage de Guy-Marie Lenne paru en 2003 chez Geste éditions).

Salle du musée d'Art et d'histoire de Cholet (photographie non reproduite dans le livre)

L’idée est globalement, et plutôt en filigrane que de façon abrupte, que ce massacre se fait à une autre échelle que celle de la répression habituelle des révoltes paysannes pour servir de transition aux pratiques génocidaires du XXe siècle. Rappelons à ce propos que la répression se fait contre ceux qui se réclament de l’Armée catholique et royale, donc qui ont pris les armes ; une différence avec les morts de civils arméniens et juifs qui ne peut se justifier par la répression d’une insurrection.  

Les auteurs ne nient pas que les Vendéens commirent quelques massacres comme à Machecoul (page 56) à Villedieu lors de la Virée de Galerne (page 220) mais ils développent très rarement sur le sujet. On apprécie la longue présentation qui est faite de nombreux acteurs lorsqu’ils apparaissent dans le récit. Certains chapitres ont un sujet thématique comme celui, très intéressant, sur les femmes qui se distinguèrent au milieu des insurgés.

Les habitants de la préfecture actuelle de la Vendée apprécieront de savoir que l’Arc de triomphe, dressé pour accueillir Napoléon en 1804, se fait au Pont-Rouge situé aujourd’hui au milieu de la rue Georges Pompidou (page 352). On est dans une histoire qui fait place au rapport de Napoléon à la question vendéenne, sans d’ailleurs s’étendre sur l’échec des modestes actions royalistes en 1815 et en se clôturant qu’avec l’aventure romantique en 1832 de la duchesse de Berry. On apprécie beaucoup l’index des noms des personnages cités ; la bibliographie est heureusement classée par chapitre;

Pour tous publics Peu d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 438 avis déposés - lecteur régulier

224 critiques
22/08/17
Financement du doublage de La Guerre de Vendée de Jim Morlino, joué PAR et POUR les enfants
http://editionssaintephilomene.com/guerre-de-vendee-morlino/
https://www.youtube.com/channel/UCZOxLX2Oi19Gq1zFAWdKZHw
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :