Ecrire un avis

Les souliers à talons

Les souliers à talons
Oskar81 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "En fait à la louche près de Loches"

Comme la plupart du temps dans cette collection, on a un dossier documentaire d’une douzaine de pages très bien fait et largement illustré. Une chronologie de 1918 à 1948 pointe en particulier les mesures antisémites en vigueur en Allemagne et en France ; la dernière date est celle de la Déclaration des droits de l’homme.  Quatre pages consacrent quasiment une photographie et un texte d’explication aux catégories de populations suivantes qui sont persécutées: les républicains espagnoles, les juif, les tziganes, les êtres inutiles pour les nazis, les Témoins de Jéhovah et les homosexuels. On voit là en particulier les camps de Pithiviers et de Montreuil-Bellay. Une double-page est consacrée aux camps de concentration et d’extermination. Suivent des pages sur les lois antijuives en France et l’œuvre de secours aux enfants juifs.

Cette carte n'est pas dans le livre

Le récit démarre de nos jours et ce sont deux grands-mères Élisabeth et Rachel (d’origine juive) qui sont présentées scandalisés par des propos racistes que tiennent leurs petits-enfants à l’égard des Arabes. La seconde a été déportée. Un feed-back nous ramène en 1942 dans un village tourangeau occupé depuis 1940 par les Allemands (la ligne de démarcation coupe le département)  et Élisabeth voit  Rachel avec sa famille qui viennent d’être arrêtées par les Allemands. En 1946 les deux jeunes filles se revoient et  Rachel raconte son passage par Drancy et son arrivée puis son séjour dans un camp en Pologne à Auschwitz puis dans un autre au nord de Berlin à Ravensbrück.

Si le contenu des mois passées dans les camps est traité avec tact et justesse, par contre on aurait gagné à avoir un cadre plus rigoureux pour l’avant  et l’après. La contextualisation de ce village où aurait vécu et exercé un docteur est très artificielle, avant 1945 les médecins étaient dans les villes ou les gros villages chefs-lieux de canton; ceci comme une Kommandatur dans un château en pleine campagne est fort improbable. Par ailleurs on imagine difficilement qu'une famille juive revienne s’installer dans le lieu rural où elle vivait avant-guerre s'il est si près de l’endroit où elle a été arrêtée par les Allemands. Cela ne gênera pas outre-mesure les jeunes lecteurs, il est vrai ; mais c’est dommage pour ceux de Touraine qui auraient apprécié que l’action soit dite se passer dans une des trois communes possibles. Notons que Loches en zone libre a sa sous-préfecture supprimée par décret du 10 septembre 1926 et recréée en novembre 1943 par le gouvernement de Vichy.          

Accessible jeunesse Quelques illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 370 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Antiquité :